Navigation mit Access Keys

Bois mortArbres-habitatsDiversité des dendromicrohabitats

Diversité des dendromicrohabitats

Menu principal

 

Au cours des dernières années, les arbres-habitats et les dendromicrohabitats sont devenus de plus en plus importants pour la promotion de la biodiversité dans nos forêts et dans la recherche en écologie forestière. Des experts européens ont donc développé une typologie et un catalogue des dendromicrohabitats (Kraus et al. 2016, Larrieu et al. 2018). Ces références permettent aujourd’hui des recensements uniformes des arbres-habitats et des dendromicrohabitats dans les forêts tempérées.

La typologiedes dendromicrohabitats proposée par Larrieu et al (2018) est organisée hiérarchiquement. La première catégorie comprend 7 formes basées sur les propriétés morphologiques pertinentes pour la biodiversité : i) les cavités au sens large, ii) les blessures au tronc et le bois apparent, iii) le bois mort dans le houppier, iv) les excroissances, v) les sporophores de champignons et myxomycètes, vi) les structures épiphytiques, épixyliques ou parasites, et vii) les exsudats. Ces 7 formes sont divisées en 15 groupes et 47 types. La structure hiérarchique de la typologie permet son utilisation par différents groupes d'intérêt : de la pratique forestière à la recherche. Ainsi, le forestier, qui veut recenser rapidement les arbres-habitats lors du martelage, pourra travailler avec 7 formes. Pour les inventaires forestiers et la surveillance à long terme, nous recommandons d'utiliser au moins le niveau des 15 groupes. L'écologue forestier, qui veut étudier les relations entre les espèces et les dendromicrohabitats, travaillera avec 47 types.

7 Formes de dendromicrohabitats

  1. Cavités au sens large
  2. Blessures et bois apparent
  3. Bois mort dans le houppier
  4. Excroissances
  5. Sporophores de champignons et myxomycètes
  6. Structures épiphytiques, épixyliques ou parasites
  7. Exsudats

 

 

 

 

Pour en savoir plus