Navigation mit Access Keys

Bois mortArbres-habitats

Arbres-habitats

Menu principal

 

Les arbres-habitats sont des arbres vivants ou morts sur pied qui portent des dendromicrohabitats pour des espèces spécialisées, par exemple les cavités à terreau pour des coléoptères ou les fentes pour des chauves-souris. Les arbres-habitats sont aussi connus sous le nom d'arbres biotopes.

Les arbres porteurs de dendromicrohabitats fournissent des substrats ou des habitats essentiels aux espèces ou aux communautés d'espèces pendant au moins une partie de leur cycle de vie. Les dendromicrohabitats, quant à eux, sont des particularités morphologiques de l'arbre. Ils résultent d'événements biotiques ou abiotiques extraordinaires tels qu’une blessure d'écorce causée par une chute de pierres, une fente créée par la foudre ou une loge creusée par l'action d’un pic. Cela inclut également les éléments qui sont physiquement liés à l'arbre mais qui n'y appartiennent pas, comme un grand nid d’oiseau dans le houppier ou des plantes épiphytes comme le lierre.

Les arbres-habitats et leurs dendromicrohabitats jouent un rôle indispensable pour la diversité des espèces en forêt, car ils abritent de nombreuses espèces animales et végétales spécialisées et parfois très menacées. Ils sont utilisés de multiples façons : par exemple comme protection contre la chaleur, le froid ou la sécheresse, comme lieu d'hivernage, comme lieu d'alimentation, comme lieu de reproduction et, enfin, pour tout le cycle de vie de certains insectes qui ne quittent pour ainsi dire jamais l'arbre-habitat durant leur vie.

 

Thèmes

Vieux arbres, bois mort et biodiversité

Les vieux arbres et le bois mort représentent une composante très importante de l’écosystème forestier.

Diversité des dendromicrohabitats

Les arbres-habitats et les dendromicrohabitats sont devenus de plus en plus importants pour la promotion de la biodiversité dans nos forêts et dans la...

Conservation des arbres-habitats

Si vous voulez conserver et promouvoir les arbres-habitats de manière ciblée, vous devez d'abord identifier les arbres appropriés.

Mise en réseau

Pour que les organismes qui dépendent du bois mort puissent survivre à long terme, il faut des habitats riches en bois mort et mis en réseau.

Dans la pratique

Recommandations et réalisations concrètes

 

Pour en savoir plus