Navigation mit Access Keys

Bois mortBois mortDécomposition du bois

Les phases de décomposition du bois

Menu principal

 

La décomposition du bois est un long processus dont la durée varie selon le type de bois et le microclimat (température, humidité). Mais quoi qu’il en soit, les décomposeurs du bois doivent œuvrer durant plusieurs décennies, voire des siècles, jusqu’à ce que le tronc d’un arbre soit réduit en poussière. La décomposition du bois se divise en trois phases:

 

Première phase: La colonisation du bois frais

Dans la première phase de colonisation, les insectes pionniers pénètrent à l’intérieur d’arbres qui viennent de dépérir. Ce sont des espèces qui s’alimentent de l’écorce ou de l’aubier d’essences spécifiques. On les appelle aussi espèces saproxyliques ou xylophages. Ces xylophages primaires comptent principalement diverses familles de coléoptères, comme les bostryches bien connus (Scolytidae), ou les cérambycides et les buprestes (Cerambycidae, Buprestidae) ainsi que les sirex (Siricidae). Le bois étant un aliment peu nourrissant, le développement larvaire des coléoptères et des sirex dure souvent plusieurs années, parfois avec l’assistance de champignons symbiotiques.

Les espèces d’insectes pionniers détachent les premières couches de l’écorce du bois et facilitent le passage à d’autres insectes et à des champignons en forant des galeries dans le bois. La matière transformée (sciure, déjections) sera plus facile à assimiler pour les organismes qui leur succèderont. Les insectes attirent les pics dont les trous favorisent l’introduction des spores de champignons et accélèrent ainsi la décomposition du bois. La décomposition microbienne du bois débute déjà durant cette première phase de colonisation qui dure environ deux ans.

 

Deuxième phase: La décomposition du bois

Au cours de cette deuxième phase, le bois commence à se décomposer, les rameaux et les branches tombent, l’écorce se détache complètement du tronc. Les champignons et les bactéries commencent leur tâche de décomposeurs et la palette des espèces d'insectes se modifie.

Parmi ces insectes, certains sont tributaires de la présence de galeries, certains ont besoin de bois partiellement décomposé, d’autres sont des prédateurs qui s’alimentent des xylophages primaires ou d’autres encore vivent de champignons. Là encore, différentes familles de coléoptères sont majoritaires dans cette phase, par exemple les pyrochres (Pyrochroidae), les lucanes (Lucanidae), les ténébrionides (Tenebrionidae) et les élatéridés (Elateridae).

En outre, plusieurs espèces de mouches et de moustiques se développent dans les galeries et les parties de bois décomposé. Ces groupes d’insectes sont appelés xylophages secondaires. Au début de la phase de décomposition qui dure entre 10 et 20 ans, quelques xylophages primaires sont également présents.

 

Troisième phase: Le bois décomposé se transforme en sol

Durant la phase d’humidification, le bois se désagrège et devient partie intégrante du sol. Le substrat contient une grande part de déjections des colonisateurs qui se sont succédé jusqu’alors. Aux côtés des xylophages secondaires encore présents, des arthropodes vivent dans le bois décomposé, notamment des larves de diptères (Diptera), des collemboles (Collembola) et des acariens (Acari).

Les véritables organismes du sol (divers lombrics, gastéropodes, cloportes, scolopendres, nématodes) s’introduisent dans le bois en décomposition. Cette "mésofaune" broie les particules qui deviennent alors plus facilement accessibles aux micro-organismes. La plupart d’entre eux vivent des xylophages tertiaires, c’est-à-dire des champignons et des bactéries. Ce sont surtout les champignons qui achèvent la décomposition de la cellulose et de la lignine, entre autres, et qui transforment le bois décomposé en humus. Certaines espèces de diptères peuvent aussi accomplir cette tâche.

Durant toutes les phases de décomposition, des espèces prédatrices et parasitiques viennent aussi s’alimenter des autres organismes vivant dans le bois.